Bonjour,Suite à l'annonce diffusée à la télévision du Premier ministre et directeur général de la santé, nous sommes dans l'obligation "à contrecoeur" de fermer l’institut jusqu'à nouvel ordre. Nous sommes navrées et inquiètes pour notre commerce comme...